LA RECHERCHE DE NOUVEAUX PROJETS

Le moment le plus passionnant est arrivé. Celui d’affronter de nombreux porteurs de projets convaincus de leurs idées et remplis d’enthousiasme : c’est la version trop-plein, dans laquelle il vous faudra séparer le bon grain de l’ivraie. Celui de devoir sonner à différentes portes pour trouver un projet qui tienne la route : c’est la version vaches maigres, dans laquelle votre imagination – mais vous en avez ! – aura toute sa part.

- 1. Etre en contact avec les collectivités, les administrations et les réseaux locaux :

Participer à une Cigales, c’est accepter d’aller sur le terrain.
Il faut donc bien connaître la vie locale, que ce soit à travers la presse (ne pas hésiter à envoyer des communiqués de presse), des affiches ou des brochures. Il est bon d’être en contact avec les collectivités territoriales et les administrations locales (bureaux des affaires économiques et sociales, ANPE, missions locales, Chambres de commerce et d’industrie), aussi bien qu’avec d’autres réseaux précédemment implantés (conseillers PIVOD, EGEE, ECTI, boutiques de gestion, ADIE, relais local de l’association France Active, plates-formes d’initiative locale).

Tous pourront vous aiguiller vers des créateurs d’entreprise en panne de temps et d’argent.

Depuis 1997, les chambres consulaires, avec de nombreux partenaires, ont lancé une opération Entreprendre en France, autour de l’idée d’un passeport pour entreprendre, destinée notamment à faciliter l’accès au crédit. Il faut se faire connaître des chambres de commerce et d’industrie.

- 2. La Bourse aux projets et le site de la Fédération des Cigales :

Chaque Association territoriale a reçu pour mission de monter une Bourse aux projets. Cette bourse est à l’œuvre en Ile de France.
Concrètement, l’Association territoriale centralise des fiches signalétiques de projets qu’elle transmet à chaque Cigales. Lors de la réunion trimestrielle de l’association, les Cigales séduites peuvent en discuter, et rencontrer des porteurs de projets, et d’éventuels partenaires.

Pour y accéder il faut que l’AT vous ait délivré votre mot de passe.