REUNIR DE NOUVEAUX CIGALIERS

- 1. Rassembler les personnes intéressées :

Après moult coups de téléphone, vous allez rassembler une dizaine de personnes : sympathisants, personnes de votre entourage attirées par l’effet boule de neige ou mises au courant par d’autres gérants de votre région. Chacun a fait jouer son réseau.

  • Si vous avez des difficultés à trouver de nouveaux cigaliers, n’oubliez pas de contacter et d’informer les associations et administrations locales.

ça y est ! Vous avez votre noyau dur : 5 personnes au moins et 20 au plus. Il est temps de passer à la création proprement dite.

Il faut rapidement organiser une première réunion d’information pour désigner dès que possible un candidat à la gérance (pour un an renouvelable), qui a, avant tout, un travail d’animation et de sollicitation des autres responsables.
Faire un tour de piste : remise de la Charte des Cigales, explications par des cigaliers expérimentés, voire présentation d’un premier projet à soutenir.
Vous pouvez également utiliser le jeu de sensibilisation à l’épargne de proximité "Solidarisk" créé par la Fédération des CIGALES.

- 2. Organiser la réunion de création :

Il s’agit d’abord d’adopter les statuts (qui figurent dans le guide de création CIGALES que vous pouvez télécharger dans la rubrique document), en présence des personnes motivées.

La Cigales est une convention d’indivision volontaire à durée déterminée : cinq ans, et renouvelable une fois.
Il convient de bien analyser le texte, notamment pour le partage futur des tâches (collecte de l’épargne, détection des projets, gérance).

L’assemblée générale constitutive (autrement dit la réunion entre amis à laquelle vous êtes en train de participer !) donne son approbation aux statuts.
Chaque membre signe et date la dernière page de la Convention, après en avoir paraphé chaque page.

On procède aux élections d’au moins deux responsables : gérant, trésorier et éventuellement un secrétaire, un cogérant.

Les participants signent une délibération nommant le gérant.
Ce dernier a la signature de l’indivision. Il peut la représenter en justice et vis-à-vis des tiers. Il n’est pas rémunéré, mais peut se faire rembourser ses frais de gestion sur la caisse de fonctionnement. C’est généralement son adresse qui devient celle de la Cigales.

L’assemblée générale constitutive désigne au moins deux personnes, en général le gérant et le trésorier, habilitées à signer au nom de la Cigales.

Les cigaliers donnent un nom de baptême à leur indivision : évitez la Cigales La Fourmi ou la Cigales La Fontaine ! Mais le choix est large...

- Deux précisions restrictives :

  • Vous êtes décidément insatiable ! Une Cigales ne vous suffit déjà plus… Sachez que la fiscalité vous interdit d’appartenir à deux clubs d’investissement en même temps : que ce soit deux Cigales ou un club Cigales plus un club d’investisseurs “ classique ”.
    Toutefois, il est généralement admis de rentrer dans une nouvelle Cigales, alors qu’on se trouve encore dans une entreprise au titre d’un club en gestion. Une tolérance liée à la faiblesse des plus-values généralement réalisées.
  • L’Europe se fait… mais à petits pas ! En raison d’une fiscalité européenne non encore harmonisée, il n’est pas possible pour le moment de créer une Cigales à l’étranger. Le modèle Cigales fait pourtant des émules.
    Dans la continuité du programme européen esope sur l’épargne de proximité, à laquelle la Fédération participait, des acteurs européens tentent de l’adapter, mutatis mutandis, aux spécificités réglementaires de leur pays d’origine : Royaume-Uni, Italie, Portugal, Allemagne, Espagne.

Toutefois, vous pouvez investir dans des entreprises dont le siège social est à l’étranger, dans le respect de la législation en vigueur dans le pays. Mais dans ce cas, vous ne pourrez pas bénéficier de la réduction d’impôts.